jeudi 30 mars 2017

Singuliers

I
La pression des souffrances
Comme une scène de crime
Ou la défense effondrée
En peu de mots prononcés
L’explication
Ainsi de l’instant
Son âme empruntée
Sa peinture froide
Se répandent et
S’immiscent
Au mépris

II
Mais on se tuait
Pour des injures
En réalité Satan
Avait gagné
Baudelaire savait ça
En foutu criminel
Sans regrets
Et sa défense  imparable
A nous la dégradation
A lui la victoire


mercredi 29 mars 2017

Intime Combat
















C’est à peine
Si l’on s’oppose
Si l’on ose
Retirer le drap
Trop sombre qui
Recouvre à présent
Nos lieux chéris

La seule ressource
Encore disponible
Pourtant
C’est connu il n’y a
Pas d’acte honorable
Quand il s’agit d’affronter
Ce qui détruit nos
Passages

Et puis il n’y a
Rien de respectable
A ne pas défier
L’impensable

Un peu coupable
D’avoir laissé
Tomber son cœur

A propos de ce rien
Que l’on tend
En lieu et place
De paroles graves

Si souvent dans les échos
Si souvent démenties 

mardi 28 mars 2017

Marcher
















Dans les incertitudes
Vivant encore
Pour regarder  ailleurs
Je me remets à
Marcher d’un pas
Rapide

Cette obscure capacité
A traverser  en silence
Le mal qui parfois
Me sépare

Entouré de vagues
Immeubles et
D’arbres aux fleurs
Blanches

On dirait que
Je rabâche ma
Jeunesse

A moins que
Disparu dans 
« Ce corridor noir »
Je me retrouve
Constamment


Et toujours brusquement 

lundi 27 mars 2017

Litanies
















Et l’air des
Soirs d’été
A venir

Si facile à
Respirer

Toujours cet
Aperçu
Qui ravage le
Cœur

Le peu d’
Importance
Finalement de
Ces réponses

L’air ne peut s’y
Résigner

On le traverse
Ainsi entouré
De ces dangers
Brusquement
Imposants


vendredi 24 mars 2017

Un Épilogue


















Que les choses
Simplement
Soient ce
Qu’elles disent

Cette allusion 
Transparente
Sur nos conditions
La gratuité  de nos
Morts comme le
Sacre véhément
Le développement
Souverain

Toutes ces choses
Que l’on a beau fuir
Par un hiver finissant
Qui finira bien
Par périr lui aussi

Et puis
Sous les morsures
Nous pouvons
Hurler
Cette forme d’
Amour - toujours elle
Pour finir

jeudi 23 mars 2017

L'issue




















Alors qu’il suffit
De se laisser
Aller à ce vol

Idéalement dérouté

Tout ce mal
Se réduisant à ça
A son imitation
Inquiète

Amplifiée parfois
Comme on trouverait
Enfin l’issue

mercredi 22 mars 2017

Au Nom de Qui


















Ce mauvais vouloir
Qui embarrasse
Qui erre parfois
Jusqu’à l’aube
Vestige d’un sacrifice
On l’anéantit

On attend la
Matinée favorable
Qui fera fuir
La nuit et
Reculer l’épreuve

On attend ce qui
Se passe entre nous

Quand appuyés
Contre le jour limpide
On échappe
A la méprise
Sa douleur tenace

Alors on use
De ce vent coulis
Sur nos corps